RPG L'Académie Solaria | Chap. 1 : Le bouclier contre l'apocalypse
 

Un rendez-vous à l'odeur de poudre

 :: Académie Solaria :: Les Tours Nord :: Salle Polyvalente Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur | Combat
Messages : 25
Date d'inscription : 28/11/2016
La nuit du 2 au 3 Samboor 2446

Jensen venait à peine de rentrer dans son nouvel appartement qu'il avait déjà de la lecture, une lettre posée sur son lit.
"C'est qu'il va bientôt y avoir plus de paperasse a lire que dans les bureaux de la brigade des stups de L-A...".
Il exagérait un peu, bien sur, mais il était surtout très fatigué, et l'alcool n’arrangeait rien.
Il prit deux cachet, un antidouleur et un antidépresseur, et ouvrit la lettre.
Mlle Van der Snatch voulait le rencontrer, dans deux jours, à 10 heure pour "Rencontrer le personnel et ses collègues."
Il se pinça l’arrête du nez. Il avait hâte de voir sa tête quand elle allait voir un gros type mal coiffé, triste et qui pue l'alcool. Il regarda une bouteille sur sa table de chevet, et hésita un moment avant de se lever et d'en boire une grande gorgée.
"En espérant que mon foie continue a repousser éternellement..." Dit-il sombrement avant de se coucher.


Le 4 Samboor 2446, 8h30.

Jensen enfila une paire de mocassin noire, une chemise noire et une veste blanche. Toujours harnaché avec ses Holsters, il rangea son arme, et sortit de sa chambre en allumant une cigarette.
"PAS DANS LES COULOIRS!" hurla une femme de ménage, tira fortement sur sa clope en grognant avant de la jeter par terre et de l'écraser avec son talon.
"Bonjour." Lâchât-il nonchalamment  à l’intention  de  la technicienne de surface, en lui crachant toute la fumée dans la figure. "Connard" lui répondit-elle en le regardant s'éloigner.
Avec tout les coups de feux qu'il avait tiré sur un tas de petit merdeux défoncé au LSD, Hawk était devenu sourd aux insultes.
Il continua son chemin dans l'académie, en cherchant la salle polyvalente. Le soleil rayonnant des Bahamas se reflétait dans ses Raybans, et la chaleur le faisait mourir de chaud.
"C'est bien... Toi qui avait bientôt tout perdu, Tu vas y laisser ton sur-poids dans cette fichue école."
Il secoua la tête en pouffant un peu
"Espèce de vieux con..."

Il arriva vers 9h à la salle polyvalente. Il y entra et se cru téléporter dans un autre univers...  Couloirs en métal, sas, écrans.
"J'aurais jamais cru me retrouver dans un vaisseau spatial un jours..."
Il continua à marcher jusqu'à ce retrouver devant une grande porte, avec des panneaux de contrôles.
"De la technologie... Mon pire cauchemar..."
Il tapota sur l'écran et vit un tas de donner se succéder. Il n'y comprenais rien, mais il remarqua 'Situation : stand de tir' et un gros bouton activer en dessous. Il appuya par curiosité, et les portes de la salle s'ouvrirent sur un grand stand de tir.
Il leva les épaules et entra. Pourquoi pas tirer sur quelques cibles le temps que Mlle la directrice vienne le rencarder.
Il passa devant les caches oreilles pour éviter d'entendre les détonation sans en prendre un, et activa le mode cible mouvante depuis le comptoir de tir.
Il dégaina son arme et commença a tirer. Un peu rouillé, mais toujours précis.
Dim 4 Déc - 21:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice
Messages : 88
Date d'inscription : 29/08/2016

Carte d'Identité
Sorts:
5/25  (5/25)
Bénédiction: Lune


Un rendez-vous à l'odeur de poudre


le 4 Samboor 2446

Marie était levée depuis l'aube, elle avait prit son petit-déjeuné alors qu'il n'y avait presque personne au réfectoire, puis sa journée avait continué à toute vitesse. Pas le temps pour elle de profiter des locaux, il y avait encore tant à faire avant l'arrivée des élèves.

Comme depuis maintenant plusieurs semaines,  elle destinait ses matinées à des rencontres avec le personnel. Marie s'était enfin décidée à aller voir le bibliothécaire, l'entretien s'était éternisée comme elle l'avait prévu. Depuis qu'elle s'était retrouvée démuni la veille face à l'un des professeurs de magie, Marie s'était résolue à prendre plus de temps le soir à étude des dossiers. Elle avait pu ainsi si préparer face au bibliothécaire et c'est ainsi qu'ils avaient passé près d'une demi-heure à travers les rayonnages, discutant des grands écrivains et de leurs livres respectifs.

Marie aurait très certainement pu perdre le fil du temps et se perdre toute la matinée au milieu de cette bibliothèque. Elle se voyait bien installée sur l'un des fauteuils, lisant un livre sous la lumière tamisée des lieux, mais la réalité la rattrapa. Bientôt, elle aurait un autre entretien à assurer et pas question pour elle d'être en retard, elle ne l'avait pas été une seule et cela ne commencerait pas aujourd'hui. Heureusement pour elle, son prochain rendez-vous se trouvait dans cette partie de l'académie, pas besoin de se presser.

Elle termina d'écouter l'histoire du bibliothécaire, puis, elle le pria de bien vouloir l'excuser, car elle était attendue ailleurs. Elle lui dit au revoir après l'avoir assuré qu'elle reviendrait vite ici.

D'une démarche assurée et rapide, elle se dirigea à travers les couloirs sans hésiter. Elle avait encore du mal à trouver toute les salles de cours, mais maintenant qu'elle était ici depuis un moment, elle arrivait relativement bien à se repérer et connaissait même déjà quelques raccourcis. Ainsi, elle arriva pile à l'heure devant la salle polyvalente. En rentrant dans le sas, Marie put voir qu'une présence était déjà enregistrée dans la salle, Hawk était arrivé en avance et vraisemblablement il en profitait pour s'entraîner.

C'était une bonne chose à première vue. Marie s'enregistra à son tour et le sas s'ouvrit sur une salle de tir. Elle s'y engouffra et le bruit de ses talons contre le sol fut couvert par les tirs. Elle passa devant l'armoire de cache oreilles et d'armes sans y prêter et se dirigea directement vers le professeur. Ses taux de précision de tirs s'affichèrent alors qu'elle se plaça derrière lui et montra sa présence d'une voix distincte :
- Soyez le bienvenue monsieur Hawk. Je me présente, je suis la directrice Van der Snasch. J’espère que vous avez trouvé vos appartements et qu’ils sont à votre convenance.
De simples civilités, comme à chaque début de conversation depuis qu’elle était arrivée ainsi. Parler ainsi de banalités n’avait jamais été le fort de Marie, mais depuis maintenant quelques mois, elle ne cessait de se parfaire dans ce domaine et désormais elle faisait presque illusion. Affichant un visage rayonnant, elle fut agréablement surprise de trouver le professeur déjà en train de s'entraîner et pour une fois, son sourire était à peine forcé. Elle ajouta alors en le regardant dans les yeux :
- Je vois que vous avez su vous adapter rapidement à nos locaux. La salle polyvalente vous semble-t-elle suffisamment performante pour préparer nos élèves ?
Dim 11 Déc - 15:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur | Combat
Messages : 25
Date d'inscription : 28/11/2016
Jensen avait atteint 84,9% de précision après le tir d'un chargeur de 7 balles. Pas mal...
Il se retourna et attrapa une boite de balle, et remplis à nouveau le magasin de son chargeur avant de repartir à l'attaque des cibles, qui se matérialisaient comme de bonnes vielles cibles en bois, comme lorsqu'il avait appris à tiré. Il avait bien vu qu'il pouvait mettre des hologrammes à allure humaine, mais il avait trouvé moins 'traumatisant' pour lui de ressortir des vielles cibles, qui fonçaient à toute vitesse sur des railles de métal.
Malgré sa faible ouïe, Jen entendis distinctement un bruit de talons sur le sol. Il rangea son vieux M1911 au canon encore fumant dans son Holster et se retourna. Cette arme, il l'avait depuis son entrée en service, 25 ans auparavant, et aucune autre arme bien mieux équilibré avait réussi à convaincre Hawk. Il faut dire que le pistolet d'un autre temps offrait une cadence de tir honnête, un faible recul et une puissance considérable à moins de 20 mètres. Le seul bémol résidait dans le fait qu'il fallait repasser pour la précision. Mais ça, Jensen s'en chargeait, comme en témoigne les cibles 9 cibles en bois présentant chacune au moins 3 trous dans la tête.

"Alors c'est toi la grande patronne... Je peux le sentir à des kilomètres que tu es une bénie." Pensa Jensen en considérant la femme de la tête au pied.
Soigné, maigrichonne, et à l'air intellectuelle.
"Bonjours mademoiselle Van der Snatch..." Il buta contre le nom de la femme.
"Sna... Snatch... Non, Snash. Van der Snach."
"Bien jouer Jen, tu passe pour un con encore une fois" se fit-il dans sa tête
"Je m'excuse pour mon accent... Les noms Européens n'ont jamais été mon fort."
Et pourtant l'ancien flic qu'il était avait appris par cœur le russe et l'espagnol pour coincer les mafieux de Boston au cours de la plus grande descente de police d’Amérique.
"Un flingue et un accent de merde... Voilà tout ce qui te reste de tes médailles ternies par le temps Jensen...".
Il passa une main dans ses cheveux pour faire taire cette petite voix dans sa tête, et prit deux cachet antidouleur.
"Mon nom est Hawk, Jensen Hawk. Je suis étonné de tout le matériel que vous avez là, il est parfait. Par contre, c'est pas commun d'avoir des fusils à pompes dans une école... Vous êtes sur que les filer à des gosses soient une bonne idée?"
Il indiqua du menton l'armoire remplis d'arme derrière La directrice.


Dim 11 Déc - 20:51
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice
Messages : 88
Date d'inscription : 29/08/2016

Carte d'Identité
Sorts:
5/25  (5/25)
Bénédiction: Lune


Un rendez-vous à l'odeur de poudre


le 4 Samboor 2446

Marie ne se laissa pas longtemps impressionné par ce professeur, à peine commença-t-il à bégayer qu'elle retrouva son regard légèrement hautain et afficha un semblant de sourire pour lui pardonner d'avoir ainsi écorché son nom. Le geste suivant fini de lui rappeler le dossier de cet ancien flic. Décidément, cette mission allait être dirigée non pas par de grands héros, mais par des hommes et des femmes tous déjà détruits par la vie. Entre la professeur animale instable et le professeur de combat sous médication, une légère angoisse aurait pu s'insinuer dans son esprit, mais la directrice s'était préparée.

Elle ne fit aucun commentaire et détourna même un instant son regard lorsqu'il avala les cachets. Elle ne le reporta sur lui que lorsqu'il mit à parler des équipements de l'école. La manipulatrice s'assura d'avoir ses lunettes de soleil bien mises en place avant de lui répondre :
- Nous n'avons aucun mineur dans notre enceinte. Vous enseignerez à des personnes qui pourront avoir votre âge, voir pourront être plus âgées. Solaria a été créée pour nous envoyer tous en mission, il n'est, en aucun cas, envisageable de laisser le sort de notre monde entre les mains de gamins.
À la manière dont elle dit ce dernier mot, on pouvait presque ressentir qu'elle avait toujours eu du mal avec les enfants. L'enfance était une période si triste et ennuyeuse pour elle. Marie se dirigea vers l'armoire et l'ouvrit pour y voir les armes entreposées, elle n'avait jamais vraiment pris le temps encore d'essayer la salle polyvalente. Elle ne pouvait s'empêcher de trouver les lieux plutôt épatant. Elle se saisit d'un pistolet comme pour s'assurer qu'il était bien réelle, mais le reposa tout de suite après. Ce n'était vraiment pas son genre d'arme. La directrice demanda à Hawk tout en se dirigeant vers le panneau de contrôle pour demander l'apparition d'autres armes :
- Vous semblez vous débrouiller très bien avec votre arme personnelle, mais les armes à feu ne sont pas faites pour tout le monde. Si je vous ai demandé de venir ici, c'est avant tout pour vous rencontrer et pouvoir commencer notre relation de travail sur de bonnes bases. Mais je voulais aussi en profiter pour vous demander si vous serez prêts à aider nos recrues à trouver leur arme de prédilection.
Une nouvelle armoire et trois larges coffres apparurent dans la réserve, on aurait même dit qu'elle s'était légèrement agrandie. Van der Snasch ouvrit alors l'armoire en premier, il y avait à l'intérieur de lourdes masses, une arbalète et un arc et d'autres armes blanches d'un ancien genre. Puis elle passa devant les coffres et dévoila dans l'un de longs fouets et autres armes moins conventionnelles comme des points américains. Dans les autres coffres, d'autres armes à feu de tout genres, et même un lance-roquette. En se relevant après avoir ouvert le dernier coffre, Marie revient vers l'armoire d'anciennes armes et ajouta :
- Saurez-vous donc prêts à présenter toutes ces armes aux futurs élèves ? Nous ne désirons pas forcer quiconque a utilisé une arme en particulier. Elle se saisit d'un simple bâton recourbé dans l'armoire des anciennes armes. Je ne sais pas ce qu'un ancien agent de police tel que vous pense de ce type d'arme, mais ici, celle-ci doit avoir autant de poids que ce lance-roquette. Qu'elle pointa à l'aide du bâton.  
Sam 17 Déc - 11:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur | Combat
Messages : 25
Date d'inscription : 28/11/2016
(désolé pour l'absence, j'étais à Londres!)

Jensen écouta sans grand intérêt la jeune femme, et fit le tours des armoires d'armes qu'elle avait dévoilé.
"En voila une sacrée collection..." dit il en saisissant un revolver winchester sortit tout droit d'un film de Western. Il l'étudia un peu avant de le reposer.
Depuis tout  petit, il avait toujours aimer jouer le Cowboy, et le nombre d'arme à feu que lui présentait Van der Snash le faisait retomber en enfance.
Il caressa du bout des doigts un Mp40 Allemand, et ses yeux ce posèrent sur une mitrailleuse Thomson, fameuse arme que tout bon gangster des films de Mafia devait avoir en sa possession.
Cela faisait longtemps que Jensen avait arrêté de regarder des films. Depuis la mort de sa femme en fait. Pourtant, l'ancien flic était friand de films noir, avec leurs personnages torturé et leurs intrigues pesantes. Un comble pour quelqu'un comme lui... sa vie ressemblait à un de ces films noirs maintenant. Sans l'intrigue.

Jensen soupira et regarda la jeune femme qui tenait un bâton. Il avait envie de lui dire de reposer l'arme, sinon elle allait se faire mal. Faut dire que la jeune femme n'avait pas vraiment l'aspect d'une combattante... Et il craignait que ses élèves aussi.
Il lui jeta un regard tristement amusé lorsqu'elle lui dit que le bâton qu'elle tenait dans les mains devaient avoir plus d'impact que le lance roquette qu'elle pointait. Un modèle de l'armée, sûrement capable de détruire un tank avec un blindage de 500 millimètres.
"Je vais faire mon possible pour que tout les élèves soient à l'aise avec les armes qu'ils auront choisi. Mais croyez moi, un bâton de cette taille n’arrête pas une roquette..."
Il s'approcha des armes d'un autre temps, et saisit un fouet et une rapière qu'il pointa vers Van der Snash avec un léger sourire.
"Vous allez m'obliger à me remettre au sport, vous le savez ça..."
Jeu 22 Déc - 16:46
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice
Messages : 88
Date d'inscription : 29/08/2016

Carte d'Identité
Sorts:
5/25  (5/25)
Bénédiction: Lune


Un rendez-vous à l'odeur de poudre


le 4 Samboor 2446

Le regard qu'il posa sur elle piqua l'orgueil de Marie, elle avait l'impression d'être sous estimée par ce vétéran de la loi. Ses doigts se refermèrent plus fort sur le bâton, ce ne fut qu'un moment d'égarement, car l'instant d'après elle le reposa où elle l'avait pris tout en répondant au professeur d'une voix plutôt neutre :
- J'ose espérer que nous arriverons à ne pas en venir à utiliser un tel arsenal. Les armes à feu sont selon moi les armes des désespérés. Et puis nous ne sommes pas une armée ordinaire, nous devons former un corps d'élite capable non pas d'attaquer, mais de protéger.
Elle afficha un léger rictus au coin de ses lèvres en disant ce dernier mot. La directrice était fort heureusement tournée vers les armoires des armes et le professeur ne put voir son ironie s'afficher. Elle même ne croyait pas en cet idéal, mais elle s'était promis de faire illusion aussi longtemps qu'elle le pourrait. Hawk passa près d'elle pour se saisir de deux armes qui éveillèrent sa curiosité. Parmi toutes, c'étaient sûrement celles qu'elles préféraient, avec le bâton et la dague.

Son sourire se transforma et devient bien plus honnête. Pendant une fraction de seconde, il se crispa, car elle se revue avec son père lors de leurs séances. La directrice ne lui répondit ainsi pas tout de suite. Le regard perdue sur les armes qu'il tenait, elle finit enfin par lui demander :
- S'avez-vous vous en servir ? Sachez que vous pouvez à tout moment vous tourner vers Akym Omaneye, il s'agit de l'autre professeur de combat. Vous pourriez échanger vos conseils, Omaneye est spécialiste dans le combat à main nue et au corps à corps, vous pourriez sûrement l'aider pour qu'il puisse présenter convenablement les armes à feu à ses élèves et inversement, il pourra vous aider avec des armes moins habituelles dans les forces de l'ordre.
C'était le moment. La directrice avait bien étudié le dossier de ce professeur et elle l'aurait presque trouvé sympathique en u coup d’œil s'il n'avait pas été déclaré comme Silencieux. Ainsi, Marie releva le regard pour soutenir celui de Hawk et enchaîna avec une question quelque peu déplacée afin d'avoir un aperçu réel de sa personne. Elle était presque convaincue qu'il se fichait de la situation et n'était pas digne de confiance comme tous les Silencieux.

Mais pour autant, c'était l'un des rares postulants avec une expérience digne de cette mission. Alors elle avait voulu la jouer finement et continuait de masquer son dégoût pour lui, tout en lui disant avec un ton qui se voulait amical :
- Vous ne regrettez pas d'être votre ancien travail ? Vous ne préféreriez pas y être plutôt que d'être dans cette académie ?
La directrice, leva sa main à ses lunettes pour les remettre inutilement en place, tout en gardant ses yeux plongés dans ceux du professeur afin d'essayer de percevoir sa pensée réelle à cette question.

HRP:
 
Lun 2 Jan - 19:38
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Solaria :: Académie Solaria :: Les Tours Nord :: Salle Polyvalente-
Sauter vers: