RPG L'Académie Solaria | Chap. 1 : Le bouclier contre l'apocalypse
 

Akym Omaneye

 :: Inscription :: Les Personnages Jouables :: Figurants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://academiesolaria.forumactif.org
Gardien
Messages : 223
Date d'inscription : 27/08/2016

Akym Omaneye


Un esprit sain
dans un corps sain



Nom : Omaneye
Prénom : Akym
Âge : 35 ans
Nationalité : Egyptien
Occupation : Professeur de Combat
Bénédiction : Soleil
Don : Manipulateur

Couleur Yeux : Ambre clair
Cheveux : Noirs, longs et raides.
Signes distinctifs : Des tatouages en l'honneur du soleil encadrent son regard. Il porte des bijoux en or. Et l'arrière de son cou est marqué par des cicatrices très profondes.



Caractère

Depuis toujours Akym est une personne enthousiaste qui ne se laisse pas abattre par les difficultés. Il n'a jamais supporté la médiocrité, ainsi il a tout mis en oeuvre pour repousser ses limites et cela à commencer par la maîtrise de ses émotions. En recherchant toujours l'excellente, il peut paraître imbu de sa personne, sa confiance en lui ne l'a cependant jamais arrêté Akym, bien au contraire, il a fini par apprécier d'être différent des autres.

Le professeur n'entretient de lien de toute manière qu'avec sa famille, il est extrêmement proche d'elle, mais en dehors, il a tendance à se montrer froid et n'a quasiment aucun réel ami. Peu lui importe, Akym aime passer des heures à s'entraîner pour maîtriser au mieux ses gestes et avoir une technique des plus précises. Ainsi, il se montre redoutablement efficace au combat au corps-à-corps et il sait faire preuve d'imprévisibilité sans pour autant être précipité.

Même s'il aime le combat, Akym reste une personne raisonnable, on peut également dire de lui qu'il est très organisé et ne supporte pas le désordre. Enfin, c'est une personne qui suit ses principes, il est extrêmement difficile de l'influencer, s'il sait faire ce qui est juste, n'espérez pas le faire changer d'avis.

Histoire

Akym a grandi entouré par une famille aimante, ses parents étaient des gens très simples qui réussirent à acheter leur propre plantation de coton. Rien de très extravagant, mais cela suffit à la famille pour lui permettre de vivre à l’abri du besoin et d'envisager des études pour leurs enfants. Akym avait neuf ans lorsque les Omaneye accueillirent une petite fille, la naissance à domicile fut très douloureuse pour la mère qui dut rester aliter pendant plusieurs mois.

C'est alors que le jeune garçon commença à se rendre indispensable pour son père et la plantation. Il n'avait pas dix ans quand commença à enchaîner après ses huit de cours avec cinq heures dans les champs, puis trois heures d'entraînement et enfin une heure consacrée aux études. Son père veillait toujours à ce qu'il ait fait le travail demandé par les professeurs. Il avait beau avoir besoin de son fils dans les champs, il tenait à ce qu'il ne délaisse pas pour autant l'école.

C'était un homme très strict qui l'initia même à l'art de l'Hikuta. Avec sa fille, il était plus souple, tout le monde aimait la petite demoiselle qui semblait être le rayon de soleil de la famille, mais cela ne l'empêcha pas de lui apprendre aussi à se battre. Quant à Akym, il mit du temps à se montrer protecteur envers elle, il a fallu qu'elle rentre au collège et que lui parte de la maison pour qu'il se rende compte de l'amour qu'il lui portait.

Le jeune homme avait alors une vingtaine d'années quand il décida d'aider son père d'une autre manière. La plantation employait alors deux ouvriers pour aider dans les champs, mais les clients venaient à manquer et sans nouveau partenaire, l'entreprise familiale manquait de s'écrouler. C'est alors qu'Akym prit la décision, avec consentement de son père, de partir sur les routes pour promouvoir l'entreprise.

Il délaissa ainsi les études et commença entièrement à se consacrer au sport de combat familial. Il profita ainsi de se retrouver sur la route pour aller de compétition en compétition. Cette vie lui plaisait, ses journées étaient entièrement occupées par ce qu'il aimait le plus. Aider sa famille et pratiquer le combat. Sa persévérance et sa maîtrise de lui lui permirent de rester six ans d'affilés champion régional de sa région natale et à deux reprises champion national.

Il vivait une vie qui lui plaisait, elle n'était pas parfaite. Il avait du abandonner son rêve de rejoindre l'armée et n'eut jamais le temps de trouver une partenaire pour fonder une famille. Mais cela lui allait, c'était une vie simple où il profitait de chaque instant passé en présence de sa famille. À chaque fois qu'il était sur le chemin du retour, il avait l'impression de voir les odeurs des orangers entourant la maison familiale. Cette sensation le ramenait toujours dans son enfance.

Malheureusement, tout cela s'est arrêté il y a deux ans, lorsque son père mourut. Tout changea, sa petite sœur Shani était maintenant loin, menant une vie palpitante en Europe. Sa mère n'eut plus le courage de s'occuper de la plantation, mais Akym lui non plus. Ils décidèrent alors tous les deux de vendre le terrain à l'un de ses oncles, mais garda la maison pour sa mère. Il se retrouva ainsi sans objectif dans la vie, il avait passé chacune de ses journées à aider son père et sa famille, maintenant il était délivré de ses obligations.

Pourtant, son instinct lui dicta de continuer à protéger les siens. Mêlé à son ancienne envie de se battre pour son pays, une idée germa dans son esprit lorsqu'il entendit l'annonce qu'un Académie allait ouvrir pour tenter de sauver le monde. Akym commença alors à s'enfermer dans le grenier familial en faisant son antre. Méditant et s'entraînant sans relâche, il prit la décision de rejoindre cet institut. Cela lui sembla être la seule solution, s'il voulait assurer un avenir aux siens, il ne pouvait pas rester sur les routes sans savoir où cela le mènerait.

Il fait ainsi partie d'un des rares membres du personnel à avoir insister pour se retrouver ici et non reçut une proposition. Il a passé l'examen pour entrer en tant qu'élève et l'on peut dire qu'il l'a réussi avec brio. Il a tellement insisté lors de la dernière épreuve à montrer tout son potentiel qu'il soit en rapport avec son don ou son talent que les examinateurs se sont laissés convaincre et lui ont offert le poste qu'il réclamait. Akym s'est alors rendu immédiatement aux Bahamas après avoir fait ses au revoir à sa mère et sa sœur.


Dim 11 Sep - 1:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://academiesolaria.forumactif.org
Gardien
Messages : 223
Date d'inscription : 27/08/2016

Sorts




Fracture
En apposant ses deux mains sur le membre fracturé, une lumière apaisante et orange clair apparaît à l'endroit où le sort agit. Il ne suffit que d'une vingtaine de secondes à Akym pour soigner une fracture, en revanche, il ne peut éviter une atroce souffrance à son patient qui lui restera pendant au moins deux jours.

Anti-venin
Depuis qu'il a découvert son don, Akym s'est entraîné à être résistant aux venins des serpents peuplant l'Afrique. Il résiste ainsi à leur puissant paralysant ou morsure mortelle. Akym peut également purger le corps d'une personne qui est entrée en contact avec ce genre de poison, mais il lui faut agir rapidement et poser ses mains sur la morsure pour réussir à en extraire le venin.

Régénération
Comme à chaque fois, il lui faut poser ses mains sur la blessure pour pouvoir la guérir. Dans ce cas là, Akym peut refermer les plaies superficielles ou coupures profondes de tailles moyennes. Si les égratignures se soignent en deux secondes avec un simple picotement comme douleur, les entailles profondes et faisant plus de cinq centimètres deviennent plus longues à guérir. Il peut arriver à Akym de rester plusieurs minutes les mains posées sur la blessure et le patient ressentira une sensation de déchirure. De plus, Akym ne peut pas soigner de manière à ne laisser aucune cicatrice.

Régulation Cardiaque
Il arrive à contrôler son rythme cardiaque, ainsi lorsqu'il s'entraîne au combat, il peut tenir des heures durant grâce à ce sort. Le maximum qu'il ait réussi à atteindre et de 48h de combat non stop lors d'un tournoi où il ne s'arrêta que pour manger un peu. En revanche, ce sort monopolise toute son énergie et s'il le pousse à son extrême, lorsqu'il arrivera à sa limite, il tombera d’épuisement.

Développement musculaire
Privilégiant le combat rapproché, Akym peut augmenter jusqu'à cinq fois sa masse musculaire. S'il utilise ce sort à son maximum, l'apparence d'Akym s'en trouve changée et l'on peut voir ses muscles gonflés. Cependant, c'est une technique très épuisante et il ne peut s'en servir que pendant une petite heure s'il n'en abuse pas ou pendant dix minutes s'il va jusqu'à sa limite.


Dim 11 Sep - 15:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://academiesolaria.forumactif.org
Gardien
Messages : 223
Date d'inscription : 27/08/2016

Rencontres




Nom ~ Type de lien
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Nom ~ Type de lien
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Nom ~ Type de lien
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Nom ~ Type de lien
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.




Péripéties




SUGGESTIONS

Rencontre
Beaucoup ont l'impression que ce professeur ne bouge jamais de la salle polyvalente. Il semble y vivre et passer tout son temps libre à s'entraîner. Cela lui arrive d'ailleurs très régulièrement de proposer ainsi aux élèves présents, qu'ils les aient en cours ou non, un petit duel au corps à corps pour qu'ils puissent s'entraîner face à un adversaire de taille. Serez-vous tentez ou resterez-vous simple spectateur ?

Rencontre
Une heure avant le couvre feu, Akym sort toujours de l'Académie pour aller se promener sur la plage. Il a prit l'habitude de se rendre à une petite crypte près de l'école pour méditer et penser à sa famille, au lendemain. Il l'a découverte à son arrivée alors que les élèves n'étaient pas encore arrivés et depuis, il considère ce lieu comme son sanctuaire et ne supporterait pas d'y être dérangé.


Incarnation
Une fois de plus, le voilà qui se déchaîne à la salle polyvalente, mais cette fois-ci pas question de se retrouver au milieu des élèves. Akym s'est faufilé hors de sa chambre et a attendu que la lune soit haute dans le ciel pour aller s'entraîner. Il a toujours préféré s'entraîner quand ses pouvoirs sont au plus bas, pour lui, il n'y a pas mieux pour progresser rapidement.

Incarnation
Il vient de recevoir une lettre de sa soeur, Akym est plus qu'heureux et il a bien l'intention de se rendre sur l'une des îles voisines, pourquoi pas Nassau, pour y trouver un objet spécial à envoyer à sa petite soeur. S'il est à l'académie, c'est pour elle et sa mère, et il n'a pas l'intention de laisser la distance leur faire croire qu'il ne pense pas à elles.  


TERMINÉES/EN COURS

Nom du Rp ~ le ... avec ... à ...
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Nom du Rp ~ le ... avec ... à ...
Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.
Ven 28 Oct - 18:24
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Solaria :: Inscription :: Les Personnages Jouables :: Figurants-
Sauter vers: