RPG L'Académie Solaria | Chap. 1 : Le bouclier contre l'apocalypse
 

Intrigue °1 | Épreuve d'intégration des Élèves de l'Astre

 :: Archives :: Archives :: Rps Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://academiesolaria.forumactif.org
Gardien
Messages : 270
Date d'inscription : 27/08/2016


Épreuve d'intégration des Élèves de l'Astre


le 10 Samboor 2446

Une lettre où est apposée un cachet comme autrefois a été glissée sous votre porte le 9 Samboor au soir. Tous les professeurs ont reçu en même temps le même message de la part de la directrice et tous ont été décontenancés par son contenu. L'Académie les invite à préparer une dernière épreuve d'intégration pour les élèves afin qu'ils soient pleinement acceptés au sein de Solaria.

Ainsi, dans la nuit du 10, alors que le couvre feu est passé, tous sortent silencieusement de leur chambre et se séparent en deux groupes pour se répartir entre l'Aile Nord et l'Aile Sud. Les consignes ont été claires, les professeurs doivent se limiter aux couloirs des dortoirs afin de surprendre les élèves au matin. Certains n'osent pas vraiment et prépare un unique piège inoffensif, alors que d'autres n'hésitent pas à en abuser.

Tout doit être fait le plus silencieusement possible et discrètement, les professeurs ne sont pas à l'abri de croiser un élève somnambule ou ayant besoin de faire un tour. Avant que le soleil ne se lève, ils devront tous être de retour à la passerelle dans leur quartier pour s'assurer de commencer une journée normale. Il est d'ailleurs recommandé de ne pas se rendre dans les couloirs pour assister directement à la surprise des élèves.

Cependant, certains membres du personnel ont décidé de se cacher et de rester pour assister à toute la scène. Cette prochaine journée s'annonce forte en rebondissement, les professeurs sont libres à tout moment pendant la journée du 11 Samboor de replacer des pièges s'il en a l'opportunité. Il ne faut pas hésiter à pousser les élèves à donner le meilleur d'eux-mêmes.

Directives:
 
Dim 18 Déc - 22:21
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Nuit noire et silence régnait dans les couloirs, seul résonnait le léger bruit de leurs pas. Accompagnée par d’autres professeurs, dont elle ne souciait nullement bien évidement, ils arpentaient ainsi les couloirs de Solaria. Grimpant jusqu’au troisième étage de l’aile nord, pour arriver au dortoir des astres. On pouvait apercevoir les quinze chambres de l’astre, alignées le long de l’allée. Enfin, on aurait pu s’il n’était pas aussi tard. Ici somnolaient actuellement des élèves auxquels elle n’apprendrait jamais rien, un point qu’Hannah considérait comme fort décevant. Elle aurait préférée voir de quoi ses futurs dompteurs seraient capables, au lieu de se retrouver avec des manipulateurs, égarés et silencieux ; insignifiants à ses yeux égoïstes.  

Ses bras fins supportaient du mieux qu’ils pouvaient tout un attirail. D’étranges appareils qu’elle maintenait tant bien que mal, des engins divers et variés en formes et en tailles. L’ensemble formant un tas amorphe d’objets métalliques. Elle posa délicatement– et surtout sans faire le moindre bruit – l’ensemble. Certains des autres professeurs dans le couloir reconnurent avec inquiétude ou surprise ce matériel, des pièges à animaux. Bon pour relativiser, surtout des collets (vous savez, ce câble avec un nœud coulant servant à étrangler la proie). C’étaient des versions plus modernes, en acier, facile à accrocher et avec une taille modifiable en fonction de ce que l’on chasse. Quelques risques certes, notamment une strangulation trop forte ou même des risques avec la nuque. Mais à contrario de l’autre piège, ceux-ci furent plutôt amicaux en comparaison. Car quand Hannah écarta les imposantes mâchoires d’aciers du piège à ours, la stupeur put se lire sur la plupart des visages observant la scène. Elle le fit calmement glisser devant une des portes de chambres. Certes c’était assez extrême, mais selon elle nécessaire. Après tout, même avec les examens d’entrés, ces élèves n’avaient pour beaucoup jamais étés mis en situation de réel danger.

Tandis que certains retournaient silencieusement dans la chambre, Hannah se trouva curieusement songeuse. Elle réfléchissait en fixant cet immonde objet en fer rouillé. Si dangereux qu’il brisera certainement et sans la moindre difficulté la première jambe qui passera dessus. De vieux souvenirs oubliés affluaient, de vieux, très vieux événements. Des moments vécus en Tanzanie, le genre qu’on aurait préféré oubliés. Après tout, les seules utilisations de piège qu’elle n’ait vu, c’était du braconnage. Bien que très rare (dû au fait que la chasse à la hyène n’est pas très populaire), il est déjà arrivé que sa meute et elle en soient les victimes. Une fois la femme-hyène trouva même une des membres de sa troupe agonisant au beau milieu des plaines, un énorme piège broyant sa cage thoracique de toutes ses forces. Bien sûr, ce n’est qu’un des nombreux cas. En dix années, Hannah eut affaire à bon nombres de pièges de braconniers – quand ce ne fut pas les braconniers eux-mêmes – des dizaines de ses hyènes furent gravement blessées ou tuées durant tout ce temps. La dompteuse aussi connaissait bien toute la douleur que l’on éprouve en ayant la patte coincée dans un piège à loup.

Au final, ces fameux appareils lui fournissaient des émotions complètement contraires. Son esprit éprouvait de la crainte face à ces engins de tortures et de morts, mais bien que qu’insoupçonnée, une certaine « joie ». Pas dans l’idée de mutiler voir pire les élèves, mais dans le fait de retourner des appareils de chasses aux animaux contre l’Homme. Enfin et avant tout, cela restait un moyen de pédagogie. Évidemment que c’est dangereux, peut-être complètement barbare ou inconsidéré, mais n’est-ce finalement pas le mieux pour eux ? Du moins c’est ce dont Hannah fut persuadée.

Repartant tel elle fut venue, à pas feutrés, elle prit la direction de sa chambre. Enfin, après avoir accrochée des collets en suspension devant certaines chambres et dans des passages étroits. Ces saloperies se trouvaient qui plus est être particulièrement fine, donc assez dure à remarquer. Elle en profita au passage pour cracher un peu d’hormones sur certaines marches. Pas beaucoup certes, mais attention cette substance est particulièrement glissante. Finalement, elle regagna sa chambre avec des sentiments partagés. Mais peu importe, elle ne resterait pas pour assister au massacre. Il lui suffirait de faire un tour à l’infirmerie le lendemain pour voir si c’est pièges auront eut l’effet escompté. Entre le piège à ours, les nombreux collets à tailles humaines et les escaliers glissants, impossible que les étudiants en sortent indemnes.

Peut-être y avait-il dans son cœur de bête de l’inquiétude envers lesquels elle aura fait du mal, mais qui peut savoir ? Pas elle-même en tout cas. Enveloppée dans sa couette telle une chrysalide, en cette nuit plus rien ne l’intéressait. La faute à ses souvenirs douloureux ? Ou bien à des remords ? Hannah se laissa bercer aux sons des vagues s’écrasant lourdement contre Solaria. Un court instant de repos avant la tempête qui ne tarderait pas à se déchainer dans quelques heures, aux réveils des étudiants.
Invité
Dim 1 Jan - 0:00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://academiesolaria.forumactif.org
Gardien
Messages : 270
Date d'inscription : 27/08/2016


Épreuve d'intégration des Élèves de l'Astre


le 11 Samboor 2446

De nombreux pièges ont été déposés par les professeurs de l'académie en cette nuit de Samboor. Chacun y a apporté sa marque.

L'un des professeurs d'alchimie a d'ailleurs été pris pour un fou, il a répandu tout un tas d'objets anodins à travers les couloirs du dortoir. Qu'il s'agisse d'une casserole ou d'un balai, on dirait qu'il a créé là un parcours pour tous les élèves maladroits. Beaucoup de professeurs n'ont pas compris son stratagème, jusqu'à ce qu'il fasse le chemin inverse et fasse tomber quelques gouttes d'une étrange potion sur chaque objet. Il a tout juste le temps de terminer son ouvrage lorsque les premiers rayons du soleil se lèvent et réchauffent le couloir.

À peine l'endroit commence-t-il à être éclairé par la lumière naturelle que les objets de l'alchimiste commencent à disparaître pour finir complètement invisible avant que les premiers élèves ne se lèvent. L'alchimiste est resté dans les parages et n'a pas hésité à se servir de la fin de la fiole sur lui-même pour assister à toute la scène et pourquoi pas faire une farce aux élèves. Dans le même temps, le reste des professeurs est en train de regagner la passerelle.

Parmi eux, il y en a un qui a terminé d'installer ses pièges avant tous les autres et est déjà reparti se coucher. Ce professeur a passé toute la journée du 10 Samboor à créer son petit piège, il avait tout préparé avant même que les premiers élèves se rendent à leur dortoir. Il n'a eu qu'à poser son piège au plafond, au dessus de l'une des portes, et relier le tout à la poignée. Allongé dans son lit, le professeur s'est muni de boules quies et compte bien terminer sa nuit, même si d'un instant à l'autre l'alarme assourdissante qu'il a installé risque de s'enclencher.

Directives:
 
Dim 22 Jan - 15:43
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des idées pour faciliter l'intégration?
» Essai de campagne d'intégration
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]
» [Event 1] Soirée d'intégration
» KISA ELÈKSYON YON FANM TANKOU MANIGA TA REPREZANTE POU PEYI DAYITI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Solaria :: Archives :: Archives :: Rps Abandonnés-
Sauter vers: