RPG L'Académie Solaria | Chap. 1 : Le bouclier contre l'apocalypse
 

Aki Honora

 :: Archives :: Archives :: Documents d'Inscription Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Invité
  • HONORA
  • Aki
  • 30 ans
  • Professeur de Combat

▬ ft. Fang de FFXIII

Carnation : Moyenne
Taille : 1m75
Corpulence : Athlétique
Cheveux : Noir, aux épaules et en bataille
Yeux : gris bleuté
Signe(s) distinctif(s) : Elle ne quitte jamais son sabre

  • Japonaise
  • Silencieux
  • Arme: sabre
Caractère

En général :
Que vaut la parole d’une personne sans actes? Rien. C’est pour cela que j’ai tendance à ne pas faire confiance à une personne sans qu’elle m’ait d’abord prouvée qu’elle en était digne.  En société, je reste respectable et polie et ce, même si je préfère rester en retrait. Je ne me mêle pas de ce qui ne me regarde pas sans pour autant fermer les yeux sur l’injustice. L’entraînement fait partie intégrant de ma vie. Chaque jour, chaque soir, je médite et je m’entraîne afin de parfaire mes arts. Tenant à mes principes, il est difficile de m'influencer ou de me faire changer d'avis.

L’académie :
Je présume que chacun a le droit à une seconde chance. Pour moi, c’est l’académie. Apprendre aux autres à combattre. Ma rédemption, mon salut. L’ironie du sort.

C’est pour cela que je suis sévère avec eux. Je refuse qu’ils se cachent derrière leurs dons. Je refuse qu’ils se retrouvent sans arme si un malheur venait à arriver à leur cher pouvoir.  Naturellement, bien que je sois une silencieuse, il est de mon devoir d’inclure l’utilisation des dons à travers tous arts de combats.

Je passe le plus clair de mon temps libre à m'entrainement que se soit à la salle polyvalente ou à l'extérieur (pour plus de tranquillité). Mes matinées sont souvent signes de méditation et parfois jumelé à une séance de yoga.

Le combat :
Dans ma famille, peu de personne possédait un don. Nous étions reconnus comme une famille de silencieux. C’est sans doute pour cela qu’apprendre à manier une arme était l’une des premières choses que nous apprenions afin de survivre en cas de crise.

Il y eu ensuite cet « accident » et depuis, je ne vivais que pour me venger des meurtriers de mes parents. J’ai longtemps erré avec le goût de la vengeance sans parvenir à trouver paix intérieur jusqu’à ce que je comprenne qu’il fallait mieux oublier.

Désormais, les blessures que j’inflige aux êtres humains ne sont que temporaires. Préférant voir un ennemi gravement blessé plutôt que de devoir tâcher de nouveau mes mains de sangs. Ayant une bonne maîtrise des techniques, et des armes à deux mains, au corps-à-corps, il est très difficile de me déstabiliser à ce niveau.  


Le passé :

Les fantômes de mon passé ne cessent de me hanter. Me rappelant sans cesse mes erreurs. Pourtant, je ne laisse rien paraitre, cachant sous de faux sourires mes craintes et mes peurs.
C'est en partie pour cela que je médite. Afin d'apaiser mon âme de toute cette souffrance. Afin de soulager ma conscience de mes actes abjects. Néanmoins, il m'est difficile de briser les chaînes me retenant à ces souvenirs.

Histoire

Je n’aime pas parler de ce qui est arrivé. À vrai dire, je n’en parle jamais. Le plus clair de mon temps, je l’ignore jusqu’à ce qu’il revienne à la charge, me bombardant d’émotions difficiles à gérer. Lorsqu’on me demande des détails, je reste vague ou silencieuse.
Tout commença par une vieille querelle entre familles, de celles dont personne ne se souvient l’origine. Toujours pris entre deux feux, ma famille faisait office de médiateur. Le conflit évolua de telle sorte que mes ancêtres ne prirent jamais partie d’un côté ou de l’autre. Enfin, jusqu’au jour où ce jeune homme fit son entrer dans ma vie.

À l’époque, j’étais jeune, naïve et, pour la première fois de ma vie, amoureuse. L’interdit. Il me donnait de l’adrénaline comme jamais je n’en avais jamais ressentis (même durant des combats). C’était telle une drogue dont je ne pouvais me passer. Chaque jour, je bravais le danger pour le retrouver. Chaque jour un peu plus longtemps.

Je vivais sur un faux nuage qui eut vite fait de disparaître. Il avait commis un parjure, une faute grave, un meurtre. L’héritier de la famille adverse était mort de façon tragique et mystérieuse. Pourtant, je connaissais parfaitement le coupable. Sa sentence, disparaître de la surface de la planète et, c’était une chose à laquelle je ne pouvais m’y résoudre.

Je crois que c’est pour cette erreur que la rancune me pèse le plus. Pour protéger ce que je prenais pour acquis, je fis l’impensable. Je mentis, accusant de pauvre innocent à chaque nouveau meurtre afin de garder jalousement près de moi l’homme qui j’aimais. C’était une erreur, je m’en rend compte aujourd’hui. Il se servi de moi pour éliminer de vieux ennemis de sa famille et, par la même occasion, toutes les preuves le reliant aux massacres qu’il avait pu commettre.

Je devais le retrouver à notre lieu habituel à la tombée de la nuit. Pourtant, il n’en fit rien. À l’époque, j’étais jeune, mais surtout naïve et aveugle et, ce n’est qu’à mon retour une fois le jour levé que je m’en rendis compte. J’avais été utilisé tel un pantin afin d’assouvir une vengeance. Ce soir-là, j’aurais dû me trouver auprès de ma famille et mourir avec eux.

Après ce jour, je deviens un être empli de haine ne souhaitant que la mort de l’ancien être aimé.

(...)

Je dois admettre que ma lettre pour rejoindre le corps enseignant de l’académie Solaria m’a d’abord surprise. Jamais je n’aurais crue cela possible. Pourtant, Sun (la vieille femme) m’en croyait parfaitement capable me disant qu’enseigner à d’autres mes talents me donneraient la chance de me connaître moi-même. J’acceptais donc le poste en me promettant d’enseigner à mes futurs élèves une façon de combattre sans don.

  • Nayja
  • Canadienne
  • 28 ans
Le poste sur les dons magiques possède une erreur de balise (section Élève N° 5). Sur le navigateur Safari, les codes de CCCrush ne semble pas testé. Du coup, la fiche de présentation est décalé.
Invité
Jeu 26 Oct - 0:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice
Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2016

Carte d'Identité
Sorts:
5/25  (5/25)
Bénédiction: Lune
Hey!

Que dire si ce n'est, te voilà validé ! En vrai, j'aurais bien aimé un petit mot sur pourquoi l'Académie t'aurait contacté, mais avec un début d'histoire aussi compliqué, on imagine assez facilement ^^

Enfin bref ! Yeah ! Tu es nôtre premier professeur de Combat ! Avant de pouvoir proposer te lancer dans le Rp par contre, il reste quelques formalités. Déjà, il y a le fameux dossier scolaire pour y décrire tes compétences qui seront validées par mp. Et n'oublie pas de faire un tour du côté des registres.

Je te souhaite une grande aventure sur Solaria ! sunny
Mar 7 Nov - 20:31
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Léhonora d'Arnor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Solaria :: Archives :: Archives :: Documents d'Inscription-
Sauter vers: